mardi 8 mai 2018

Hôpital public : les mensonges de MACRON ! On lui répondra le 22 mai !

Le 15 avril, Emmanuel Macron avait affirmé qu’il n’y aurait « pas d’économies sur l’hôpital dans ce quinquennat ». Un document de la Direction générale de l’offre de soins préconise cependant de réaliser une économie de « 1,2 milliard d’euros » sur la masse salariale des établissements publics de santé, ce qui a fait bondir le syndicat FO-Santé lundi 7 mai.

Emmanuel Macron s’était engagé à ne pas toucher à l’hôpital lors de son interview le 15 avril, mais le syndicat FO-Santé a dénoncé lundi 7 mai un projet gouvernemental, visant à économiser « 1,2 milliard d’euros » sur la masse salariale des établissements publics de santé d’ici 2022, citant un document de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS).

Dans un document de travail, mis en ligne lundi par le site spécialisé Hospimedia, la DGOS fait des « propositions d’économies » sur la période 2018-2022, afin de respecter les objectifs de dépenses imposées à l’Assurance maladie, et présente sa « méthode » pour fixer « des objectifs régionaux d’évolution de la masse salariale des établissements publics de santé ».

1,2 milliard d’euros d’économies sur la masse salariale

La mise en œuvre du « plan d’accompagnement de la transformation du système de santé » devra « se traduire par une économie de 1,2 milliard d’euros sur la masse salariale des établissements publics de santé », indique-t-elle.

« Ces économies sont la résultante des programmes de réorganisation hospitalière », notamment le « virage ambulatoire », « et des évolutions réglementaires », précise-t-elle.

Elles seraient permises par une maîtrise de la croissance de la masse salariale : alors que le taux de croissance annuel s’établissait à 2,1 % sur la période 2013-2017, il devra être ramené à 1,59 % en moyenne, pour arriver à une « masse salariale cible » de 50,1 milliards d’euros en 2022, calcule ainsi la DGOS.

Le « taux cible » pourrait s’établir à « 1,56 % en métropole » et « 2,29 % en Corse et Outre-Mer », propose aussi la DGOS, calculant plusieurs scénarios pour chaque région en fonction de ses spécificités, notamment démographiques.

Contradictions du gouvernement selon FO

« 1,2 milliard d’économies sur la masse salariale des établissements publics de santé » et « le gouvernement ose dire "qu’il n’y aurait pas d’économies sur l’hôpital dans ce quinquennat" : mensonge ! », s’indigne la fédération FO-Santé dans un communiqué.

Il y a une « dichotomie entre les propos du président de la République, du gouvernement, et la réalité », a dénoncé le secrétaire général de FO-Santé Denis Basset.

Lors d’un entretien sur BFMTV et Mediapart le 15 avril, Emmanuel Macron avait assuré qu’il n’y aurait « pas d’économies sur l’hôpital dans ce quinquennat », indiquant qu’il annoncerait des décisions « fin mai » sur les hôpitaux.

la-grc3a8ve-yes-we-can

22 mai tous à la manif !

 

Posté par lemilitant à 08:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


samedi 5 mai 2018

Non au GERMINAL-HOPITAL de MACRON , vive les hospitaliers , vive les revendications , tous au 22 mai dans la rue !

Fonctionnaires ou agents publics, si on veut gagner c’est maintenant !

Debout, les damnés de la terre, debout, les forçats de la faim

La raison tonne en son cratère, c'est l'éruption de la faim.

Du passé faisons table rase, foule esclave, debout, debout

Le monde va changer de base, nous ne sommes rien, soyons tout

Ce 1er couplet de l’Internationale, hymne chantée à la fin de chaque congrès de la Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière résume à lui seul la situation dans laquelle se trouve la fonction publique et ses agents depuis presque 1 an.

Gel des traitements, réinstauration du jour de carence en cas d’arrêt maladie, compensation non-pérenne de la hausse de la CSG, report des maigres mesures de PPCR, suppression annoncée de 120 000 postes et plus récemment les annonces du Comité interministériel à la transformation publique.

Comité qui a donc annoncé, un plan de départ « volontaire » pour les fonctionnaires dont le poste a été supprimé à cause d’une restructuration, le recours massif à des contractuels au lieu de fonctionnaires, la rémunération au mérite et des remises en cause des compétences des CAP qui garantissent l’égalité de traitement des agents.

Que faut-il de plus dans ce contexte clairement anti-fonction publique pour se mobiliser ?

Faut-il attendre la fin du statut général des fonctionnaires ? La fin des garanties collectives ?

Pour la FGF-FO, la réponse est évidemment NON !

Bien entendu, chacun sait qu’il n’est pas simple de mobiliser mais nous n’avons pas le choix. Alors que le mécontentement monte chaque jour dans le secteur pénitentiaire, dans les Ephad, dans l’enseignement, dans les transports, etc. démontrant que personne n’est dupe des attaques de ce gouvernement contre notre modèle social, notre responsabilité est d’appeler l’ensemble des fonctionnaires et agents publics à lutter.

Lutter pour défendre les intérêts particuliers des agents publics mais aussi une certaine conception du service public républicain et l’égalité des droits.

banniere-FO-1


lundi 30 avril 2018

FO Santé HCL demande et obtient un CHSCT Extraordinaire de l'UCC !

Suite aux évenements gravse qui se sont déroulés à l'UCC le samedi 21 avril dernier , FO Santé HCL a obtenu un CHSCT Extraordinaire qui s'est tenu le vendredi 27 avril au matin.

Une lettre pétition va circuler dans l'hôpital pour soutenir le personnel et adresser les revendications des personnels soignantsà la direction générale des HCL et de l'I-VIE !

En CHSCT , FO a été la seule organisation syndicale à proposer un cahier de revendication .

Signez en masse la lettre pétition !

91926877sans-titre-1-jpg

Posté par lemilitant à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 26 avril 2018

Une attaque sans précédent sur les prestations CGOS des personnels hospitaliers ! MACRON détruit tout !

🚨CGOS : Une attaque sans précédent sur nos prestations !!

Déjà en 2017, le CGOS avait subi une attaque majeure (avec les voix de la FHF et de la CFDT) sur ses prestations:
✔baisse du complément de salaire abaissé à 45%
Suppression de la prestation mariage (269€)
Baisse de la prestation décès de 673 à 163 €
Suppression du coupon sport (jusqu’à 50 €)
Fléchage des CESU sur la seule garde d’enfant en lieu et place des prestations existantes, lésant au passage des milliers d’hospitaliers ! En 2017, ce sont pourtant 600 dossiers supplémentaires déposés dans la Région pour les frais de garde !

Ironie de la situation, l’excédent budgétaire annoncé fin 2017 risque d’être volé aux hospitaliers par le ministère !

Alors que la direction nationale se lance dans une grande opération de modernisation du CGOS, notamment avec la dématérialisation du dossier (non sans poser de problèmes d’ailleurs !), la Cour des Comptes, de son côté, a choisi d’attaquer fort en prétextant des "illégalités". Une aubaine pour le ministère qui s’en saisi aujourd’hui pour tenter de porter un coup fatal au CGOS :

Fusion des délégations existantes dans les régions déjà fusionnées (quid du personnel du CGOS et des prestations rendues aux hospitaliers ?)
Disparition programmée des correspondants locaux
Disparition dès le 1er janvier 2019 de la prime de départ à la retraite, soit 48 euros par année de service… !!!
Sortie du CGOS de la Complémentaire Retraite
Fin annoncée du complément de salaire versé par le CGOS (fin du bénéfice de la moitié du salaire en cas de maladie pendant 5 mois)

Le ministère a confirmé l’ensemble de ces orientations ajoutant même que cela permettra de faire baisser de 1,5% la cotisation versée par les établissements, au détriment des agent!
Au moment où le Président Macron annonce qu’il n’y aura pas d’économies sur l’hôpital dans ce quinquennat, chacun pourra juger de la véracité de ses propos !!!

La cotisation CGOS, comme celle de l’ANFH, c’est notre salaire différé : il doit rester géré PAR et POUR les hospitaliers !

Ces attaques sont autant de raisons supplémentaires justifiant l’organisation de la grève et de la mobilisation autour de revendications nationales claires :
- défense du CGOS
- retour des prestations au niveau de 2016
- maintien de la prestation maladie à 47,5%

SYNDIQUEZ VOUS FORCE OUVRIERE CAR C’EST ENSEMBLE ET ORGANISÉS QUE NOUS POURRONS RÉSISTER !

31317948_644968442516505_83904273481465856_n

 

Posté par lemilitant à 20:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 22 avril 2018

24 éme Congrès FO à Lille , FO santé HCL y sera !

31064309_2078944528812628_503099820374753280_n

31171478_2078944582145956_7957556788591591424_n

Posté par lemilitant à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,