jeudi 26 avril 2018

Une attaque sans précédent sur les prestations CGOS des personnels hospitaliers ! MACRON détruit tout !

🚨CGOS : Une attaque sans précédent sur nos prestations !!

Déjà en 2017, le CGOS avait subi une attaque majeure (avec les voix de la FHF et de la CFDT) sur ses prestations:
✔baisse du complément de salaire abaissé à 45%
Suppression de la prestation mariage (269€)
Baisse de la prestation décès de 673 à 163 €
Suppression du coupon sport (jusqu’à 50 €)
Fléchage des CESU sur la seule garde d’enfant en lieu et place des prestations existantes, lésant au passage des milliers d’hospitaliers ! En 2017, ce sont pourtant 600 dossiers supplémentaires déposés dans la Région pour les frais de garde !

Ironie de la situation, l’excédent budgétaire annoncé fin 2017 risque d’être volé aux hospitaliers par le ministère !

Alors que la direction nationale se lance dans une grande opération de modernisation du CGOS, notamment avec la dématérialisation du dossier (non sans poser de problèmes d’ailleurs !), la Cour des Comptes, de son côté, a choisi d’attaquer fort en prétextant des "illégalités". Une aubaine pour le ministère qui s’en saisi aujourd’hui pour tenter de porter un coup fatal au CGOS :

Fusion des délégations existantes dans les régions déjà fusionnées (quid du personnel du CGOS et des prestations rendues aux hospitaliers ?)
Disparition programmée des correspondants locaux
Disparition dès le 1er janvier 2019 de la prime de départ à la retraite, soit 48 euros par année de service… !!!
Sortie du CGOS de la Complémentaire Retraite
Fin annoncée du complément de salaire versé par le CGOS (fin du bénéfice de la moitié du salaire en cas de maladie pendant 5 mois)

Le ministère a confirmé l’ensemble de ces orientations ajoutant même que cela permettra de faire baisser de 1,5% la cotisation versée par les établissements, au détriment des agent!
Au moment où le Président Macron annonce qu’il n’y aura pas d’économies sur l’hôpital dans ce quinquennat, chacun pourra juger de la véracité de ses propos !!!

La cotisation CGOS, comme celle de l’ANFH, c’est notre salaire différé : il doit rester géré PAR et POUR les hospitaliers !

Ces attaques sont autant de raisons supplémentaires justifiant l’organisation de la grève et de la mobilisation autour de revendications nationales claires :
- défense du CGOS
- retour des prestations au niveau de 2016
- maintien de la prestation maladie à 47,5%

SYNDIQUEZ VOUS FORCE OUVRIERE CAR C’EST ENSEMBLE ET ORGANISÉS QUE NOUS POURRONS RÉSISTER !

31317948_644968442516505_83904273481465856_n

 

Posté par lemilitant à 20:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :