FO Fonction publique a rencontré Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics, accompagné de son Directeur de Cabinet et du Directeur de Cabinet adjoint qui aura plus particulièrement en charge la Fonction publique.

Pour Force Ouvrière, cette première audience avait pour objet de faire préciser par le ministre les différents propos du Président de la République au sujet de la Fonction publique et de ses agents, tout en rappelant nos principales revendications.

Sur les points principaux évoqués, certains sont clairement affichés, d’autres restent encore flous.

Les 120 000 suppressions de postes, le gel de la valeur du point d’indice pour l’année à venir, le rétablissement de la journée de carence, sont hélas confirmés, au nom de l’application du programme, validé par le résultat de l’élection présidentielle.

Concernant le recrutement de fonctionnaires sous statut défendu par FO, le ministre répond vouloir combattre la précarité mais maintient que cela peut se faire dans certains cas par le biais de CDI de droit public.

Pour l’UIAFP-FO, contrairement à ce que dit le ministre, il faut, pour éviter la précarité, des emplois statutaires et non le développement du contrat.

Concernant les retraites, le ministre n’a pas été en mesure de répondre à nos interrogations sur le maintien du calcul sur les six derniers mois et le taux de remplacement de 75 %, argumentant que cette réforme systémique se tiendrait d’abord au niveau de l’Élysée et Matignon. En revanche, elle sera discutée avec les fédérations de fonctionnaires le moment venu.

Au final, un ministre qui confirme les engagements du Président de la République et la nécessité de tenir les comptes publics (critères de convergences européens obligent), même s’il les enrobe d’une volonté de dialogue et d’éventuelles contreparties.

Avant comme après les élections législatives, en toute indépendance, l’Union Inter-fédérale des Agents de la Fonction Publique Force Ouvrière n’acceptera pas les suppressions de postes, la remise en cause des droits statutaires, et continuera de défendre la revalorisation uniforme de la valeur du point d’indice pour les trois versants de la fonction publique et combattra toutes réformes sur ces points.

FO HCL appelle à la grève et à la manifestation le mardi 20 juin 10 h devant la DG des HCL !