Le syndicat Force ouvrière constate que l’emploi précaire ne cesse de progresser sur le Groupement Hospitalier Centre, regroupant l’hôpital Édouard Herriot , l'Ecole dentaire et les Charpennes. Pour rappel, ces collègues contractuels, ne touchent pas la prime annuelle de service et voient leur salaire rester bloqué puisqu’ils ne peuvent pas prendre d’échelons ! Les délais étant actuellement à plus de deux ans pour une infirmière et plus de trois ans pour les aides-soignants, nous constatons le départ de nombreux collègues sur d’autres hôpitaux, se décourageant, ne pouvant avoir de projet personnel sur le long terme, ce qui a pour répercussion une perte de soignants pourtant compétant et formés sur le GHC !

L'argument selon lequel la construction du nouveau bâtiment H coûte cher et donc qu'il retarde de fait les stagiairisations, ne peut être un argument valable ! Ce n'est pas aux soignants de porter sur leurs dos la construction de ce bâtiment. De plus un hôpital neuf ne suffit pas pour soigner les patients, encore faut il avoir des soignants en nombre et qualifiés à l'intérieur ! La stagiairisation des contractuels est une première garantie sur les effectifs!

Malgré notre insistance sur ce point particulièrement préoccupant, la direction du GHC a décidé de stagiairiser seulement 56 agents (dont 10 aux Charpennes) en ce début d’année, ce qui a pour conséquence que les délais vont encore s’accroître. Cette situation ne peut plus durer ! Si la direction refuse de prendre ses responsabilités afin de résoudre ce problème, ce n’est pas le cas de Force Ouvrière ! Nous décidons donc de lancer cette grande pétition sur le GHC, qui a pour objectif de récolter 1000 signatures afin de convaincre la direction du site et la DPAS de stagiairiser 100 agents de plus pour 2017.

Le syndicat FO avec les personnels demande la stagiairisation de 100 contractuels de plus pour l’année 2017 :

petition_0